Où en est le marché immobilier français en 2015 ?

Que l’on soit acheteur, vendeur ou investisseur, il est toujours bon de suivre les actualités immobilières et de s’informer convenablement sur le marché immobilier. En comprenant mieux dans quel contexte on réalise son projet, il est plus facile de le gérer. Cette synthèse d’Immobilier-danger.com et le guide qui lui est associé permettent de faire un tour d’horizon complet sur ce qu’il s’est passé en 2014 et les années précédentes sur le marché immobilier français et d’en dégager des tendances pour cette année 2015 qui vient de débuter.

Depuis désormais plusieurs années, l’immobilier français marque fortement le pas par rapport aux périodes de fortes activités observées entre 2003 et 2008 et en 2010-2011. Les acheteurs se font plus rares et beaucoup plus sélectifs et les vendeurs peinent à comprendre pourquoi les biens ne se vendent plus aussi bien qu’auparavant et surtout à des prix plus bas qu’il y a quelques années. Différents facteurs montrent que la situation d’il y a quelques années n’était pas durable, notamment les écarts de plus en plus importants entre les prix des logements en France et les revenus des Français.

A cela s’ajoute un vieillissement de la population et une fragilisation importante des jeunes. D’un côté les baby-boomers passent progressivement à la retraite et deviennent vendeur net d’immobilier et de l’autre les jeunes peinent à avoir un emploi durable et doivent faire face à des salaires tirés vers le bas, ce qui diminue leur capacité d’achat immobilier. Les prix demandés par les premiers ne peuvent donc plus être suivis par les seconds, sauf pour ceux qui bénéficient d’une aide familiale importante via des donations ou des héritages.

On assiste ainsi à un changement de cycle important sur le marché immobilier en France qui après une longue période d’euphorie retombe peu à peu dans la réalité économique et voit les prix excessifs des logements se corrigeaient progressivement. Sans la chute des taux observée depuis 3 ans, la chute des prix aurait surement été beaucoup plus forte. A ce rythme, ce cycle baissier pourrait bien durer de nombreuses années. Les menaces de déflation en France et en Europe apportent de plus en plus de similitudes avec un scénario à la japonaise.

About David

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *