Faut-il s’attendre à une taxe sur les loyers abusifs des chambres de bonne?

Afin de limiter la hausse des loyers à Paris et dans les grandes villes de province, le Gouvernement étudie la possibilité de taxer les loyers des micro-surfaces (entre 9 et 13m²).
Un logement de pièce unique (chambre de bonne ou studio) proposé à la location doit avoir une surface minimum de 9m² et posséder un point d’eau. Seulement, ce type de bien à la location fait souvent l’objet de loyers très élevés à Paris ou dans les grandes villes de province par rapport au marché local. Il est ainsi possible de trouver à Paris une chambre de 10m² à la location pour 500 voir 600€/mois.  En effet, les propriétaires profitent de la pénurie de logements locatifs dans ces grandes villes et particulièrement à Paris.

Benoist Apparu, sécrétaire d’Etat au Logement, a donc décidé de sanctionner les propriétaires trop gourmands en taxant les revenus issus des logements locatifs aux loyers démesurés. Cette taxe serait applicable sur les habitations en location d’une surface comprise entre 9 et 13m² et dépassant les 40 euros/m2. Cette solution permettrait, selon le Gouvernement, de limiter l’envolée des loyers des micro-surfaces.

Cette nouvelle taxe devrait figurer dans la prochaine loi de finances de janvier 2012.

Découvrez les milliers d’annonces de logements en location près de chez vous, sur Refleximmo.com !

About Donatien

1 comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *